1, 2, 3....Soleil

09/04/2018

Jacques est debout, la finale est pour nous, Gooo storks jusqu'au bout

Hier soir s'est tenue la demie finale du championnat universitaire de rugby, opposant la Strohteam contre l'équipe de l'ENGEES/Médecine. Notre belle équipe se retrouve acculée, très peu de joueurs répondent présent en cette période compliquée où il faut sauver son semestre également. C'est avec une feuille de match très réduite que la formation bleue se présente à Hautepierre. EM, Sciences Po, Mercenaires, tous d'origines différentes mais réunis par l'amour du maillot se sont alors préparés mentalement et physiquement au choc qui les attendait. Car oui, ce soir là, à 15 joueurs aptes et présent, il fallait sortir les tripes, l'envie et le courage pour s'imposer.  Après une entame de match relativement maîtrisée et une grosse séquence de possession, la Stro même logiquement au score. Le match est alors entrecoupé, rythmé par les mêlées et pénalités plus nombreuses que les surfaces herbeuses du terrain. Le premier coup dur intervient au milieu de la première mi-temps avec un premier abandon forcé pour un habitué de la civière. La Strohteam, portée alors par ses supporters et l'envie de jeu, paraissait en surnombre. Les avants, au four et au moulin ont sapé toute avancée adverse laissant des espaces pour des 3/4 virevoltants d'audace et de crochets. Et c'est fort logiquement que lorsque l'arbitre siffla la mi-temps, les bleus étaient devant. Mais a peine le temps de boire une gorgée et compter les blessures, et il fallu y retourner. Dès lors, chacun savait que l'ascendant psychologique serait la clé du match. L'arbitre a failli en décider autrement en sortant un carton jaune sévère contre le petit demi de mêlée trop véhément à stopper un adversaire. En double infériorité numérique, nos guerriers tinrent bon et luttèrent jusqu'à la sirène pour s'imposer 31-19 au terme d'un match où chacun s'est sacrifié pour son maillot. Car oui la Strohteam est bien plus qu'une simple équipe réunissant des joueurs de plusieurs école, ce sont des valeurs, des frères, des guerriers et hier soir ils ont répondu présent ! Maintenant il est l'heure de soigner les blessures et récupérer car dans une semaine, il y a un titre qui se jouera. Gooooo storks!!!!